Sélectionner une page

Les anciennes Miss Midi-Pyrénées au soutien d’Emma Arrebot-Natou

Le grand jour approche. Ce samedi soir, Emma Arrebot-Natou sera sur la scène du Puy-du-Fou pour vivre le dernier acte de son aventure Miss France. Une aventure que les anciennes Miss Midi-Pyrénées sont loin d’avoir oublié. Si Midi-Pyrénées n’a plus eu la chance d’atteindre le top 12 des finalistes (top 15 depuis l’an dernier) depuis (trop) longtemps, Virginie, Anaïs, Axelle ou Andréa sont partagées entre nostalgie et un soutien sans faille à Emma pour l’élection de samedi soir. Karine Daries, la déléguée régionale Miss Midi-Pyrénées, sera dans la salle du Puy du Fou pour soutenir Emma.

Credit Photo : Coralie Claverie

Axelle Breil, Miss Midi-Pyrénées 2018,

regardera l’élection chez elle, dans son canapé, chez ses parents. « À la télé, c’est pas mal aussi (rires). Miss France, ce n’est pas du tout pareil de le voir de chez soi ou de le vivre dans la salle. » Deux ans après, Axelle n’a rien oublié. « Quand arrive la période de décembre et de l’élection de Miss France, il y a forcément de la nostalgie. Même si je m’en étais déjà rendu compte à l’époque, on prend conscience de la chance qu’on a eue. » Elle soutiendra à fond Emma. « Emma va avoir un peu de pression, c’est normal. Je lui conseille juste d’en profiter le plus possible. Il faut qu’elle profite de chaque moment parce que ça passe très vite. »
 

Anaïs Dufillo, Miss Midi-Pyrénées 2017,

voit arriver l’élection de Miss France avec une grande émotion. « Ça me met la boule au ventre. Encore plus cette année, je ne sais pas pourquoi. Je me rappelle de toute mon aventure. C’est maintenant qu’on se rend compte que c’était extraordinaire. » Anaïs regrette également le fait de ne pas pouvoir assister à l’élection sur place. « Oui, je vis un peu mal le fait de ne pas retrouver tout le monde. Les membres du comité et les anciennes filles de ma promo. Là, chacune sera de son côté. C’est dommage. J’aurais aussi aimé accompagner Karine pour sa première élection de Miss France en tant que déléguée régionale. » Comme toutes ses copines, elle espère une grande destinée à Emma. « Il faut qu’elle profite de son aventure, ça passe très vite. Qu’elle ne retienne que le positif de tout ça, quel que soit le résultat. Il faut qu’elle vive à fond tous ces moments. »
 

Virginie Guillin, Miss Midi-Pyrénées 2016,

connaît elle aussi les sensations de préparer et de participer à Miss France. Elle nous a envoyé ce petit texte d’encouragement à Emma : « Je souhaite à Emma d’apprécier l’instant présent et les rencontres qu’elle fait durant cette aventure Miss France. Je lui conseille de partager avec les gens, car ils nous apportent bien plus que ce que nous pensons leur apporter. Le conseil également de rester soi-même va de mise, ainsi que celui de rester humble. Je lui apporte tout mon soutien dans cette belle aventure, je suis certaine qu’elle a les atouts pour aller loin. Je termine par lui dire de croire en elle car on peut lorsque l’on n’y croit du plus profond de son cœur, réaliser ses rêves ! »
 

Andréa Magalhaes, Miss Midi-Pyrénées 2019,

ne pourra pas venir supporter Emma en raison des restrictions sanitaires. « J’aurais aimé assister au spectacle en version spectatrice. Je suis aussi déçue de ne pas pouvoir vivre la soirée dans l’émotion avec tous les membres du comité Midi-Pyrénées. » Un an après, Andréa revit son aventure à travers Emma. « Quand je l’ai vue passer l’oral de la présélection, je me suis mise à sa place. Je me suis rappelée mes émotions. Cette année, la préparation m’a paru très rapide. Moi, j’avais l’impression que ça avait duré six mois (rires). Même un an après, on a encore du mal à réaliser qu’on a fait Miss France. On prend encore plus conscience de la chance qu’on a eue. » Andréa sera devant sa télé pour encourager Emma. Je suis hyper motivée. Emma est armée pour bien s’en sortir. J’ai confiance en elle, elle est motivée. Elle a les clés pour y arriver. J’espère que la chance sera de notre côté. Emma a fait les choses comme il faut. J’ai hâte, vraiment hâte. »
 

Karine Daries, déléguée régionale Miss Midi-Pyrénées,

vivra sa première élection de Miss France en tant que déléguée régionale. Bien sûr, les conditions sanitaires rendront cette soirée particulière mais c’est avec émotion qu’elle soutiendra Emma. « Oui, la soirée va être différente de l’habitude. C’est l’aboutissement d’une année compliquée. Pour Emma, une place de finaliste serait déjà formidable. Elle a les atouts pour. Je pense même qu’elle peut aller très loin. Elle a su écouter les conseils et a tiré le maximum de son potentiel. Je lui dis de rester elle-même, de profiter de tous ces moments. Je crois en elle et je lui dis GO ! »