Interview : Alisée, Miss Toulouse 2019 « je suis revenue plus déterminée »

Elles étaient 18 à espérer succéder à Axelle BREIL, Miss Toulouse 2018 et Miss Midi-Pyrénées en titre. Au terme d’une superbe soirée à Saint-Alban, c’est Alisée VALES, 21 ans, qui devient Miss Toulouse 2019. Radieuse, la jeune femme en dit plus sur elle.

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Alisée Vales, je vais avoir 21 ans le 16 avril prochain, je suis née à Millau mais je suis originaire d’un petit village du Sud de l’Aveyron, Saint-Léons. J’ai un petit frère (pas par la taille-rires), Gautier qui a 17 ans. Je suis étudiante en 3e année de droit à Toulouse. J’espère devenir huissier de justice. C’est un métier de conciliation où le contact humain est primordial. C’est aussi un métier de terrain. Il faut que je bouge (rires).

Tu n’en étais pas à ta première élection de Miss. Expliques-nous comment tu as décidé de te lancer dans l’aventure.
Je me suis présentée l’an dernier à Miss Aveyron. Jusque-là, je n’y avais jamais pensé même si, chez nous, Miss France est un rendez-vous familial. Je suis tombée par hasard sur les candidatures de Miss Aveyron. Et je me suis dit pourquoi pas. J’ai terminé première dauphine. Ça a été une très belle expérience. Ça m’a beaucoup plu. J’ai pris confiance en moi. Surtout lors de l’élection régionale à Mazamet. J’ai rencontré des gens formidables. Je n’avais jamais connu une adrénaline comme ça sur scène. Je me suis étonnée à être à l’aise. Et comme je n’aime pas rester sur un échec, même si c’en n’est pas un (rires), j’ai décidé de retenter ma chance. Je suis revenue plus déterminée.

Tu as donc tenté ta chance à Miss Toulouse, une élection très concurrentielle.
Je suis étudiante à Toulouse et je voulais me lancer un défi. Ce genre de concours doit me permettre de prendre plus confiance.

Et tu es élue…
Je me suis présentée pour être élue (rires). Je me suis sentie à l’aise toute la soirée. Mais je me suis dit que ça allait me passer à côté. Quand j’ai entendu mon numéro, ça a été une belle surprise.

Parles-nous de tes passions.
J’aime beaucoup la photographie. Avec les superbes paysages de l’Aveyron et de Toulouse, je suis servie (rires). Je suis aussi quelqu’un de très famille. J’aime passer du temps avec mes proches. Maintenant, ils sont à fond derrière moi, même si, au début, ils m’ont regardée avec des yeux grands ouverts (éclat de rires). Côté musique, j’ai une préférence pour l’électro et le jazz.

Tu as maintenant plusieurs mois pour aborder l’élection régionale de Mazamet le 13 septembre.
Je vais me préparer à fond. D’ici là, je suis contente car je vais participer à de nombreux événements. ça va me permettre d’aller à la rencontre des gens et de prendre plus confiance en moi. Pour la préparation physique, je vais mettre le paquet côté sport. C’est un avantage d’avoir déjà participé à la régionale.

Alisée VALES a bien l’intention de faire briller Toulouse et le Comité Midi-Pyrénées. « Il faut vraiment que le Comité Miss France croit en nous, explique-t-elle à La Dépêche du Midi. Je crois que les filles de chez nous méritent leur place tous les ans dans le top 12 de l’élection finale. À nous de montrer qu’on peut se hisser à ce niveau. Il faut suivre le chemin tracé par Axelle et aller encore plus loin, c’est possible ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s