Interview : Aurélie DA SILVA, Miss Lot 2018 « Je n’abandonne jamais ! »

Le 15 septembre dernier, Aurélie DA SILVA est devenue Miss Lot 2018 à Luzech. Rencontre avec une jeune femme au caractère bien affirmé.
Peux-tu te présenter.
Je m’appelle Aurélie Da Silva, j’ai 20 ans, j’habite à Themines, un petit village de 200 habitants dans le Lot. J’ai un petit frère qui va avoir 17 ans. Je suis en 2e année de sociologie à l’université Jean Jaurès à Toulouse. J’aimerai m’orienter dans le sport, en communication.
Es-tu une habituée des élections?
C’était la deuxième fois que je participais à une élection. Étudiante à Toulouse, j’ai participé à Miss Haute Garonne. J’ai vu une publication du comité sur Facebook, j’ai réfléchi, j’ai rempli le formulaire demandé. J’ai attendu, j’ai reçu un mail pour me dire que j’étais retenue mais j’ai complètement oublié ce mail. Un jour, j’ai reçu un appel pour Miss Haute Garonne. J’ai dit oui. Pour moi, c’était grandiose. Ça a été une superbe expérience, toutes les filles se sont bien entendues. Je n’ai pas été sur le podium, j’ai été un peu déçue. Surtout de moi. Vu que je suis quelqu’un de déterminée, je voulais retenter ma chance. Mes parents m’ont beaucoup motivée pour participer à Miss Lot, mon département de toujours. C’est eux qui m’ont remotivée. Ils m’ont dit que je ne devais pas avoir de regrets. Je n’ai pas du tout été déçue. C’est rigolo, mes parents sont presque plus motivés que moi. Surtout mon père, il est à fond dedans (rires).
Pourquoi t’être présentée à une élection cette année ?
En fait, je ne m’y étais pas trop intéressée avant. Je ne pensais pas que je pouvais le faire.
Quelle a été ta plus grande crainte.
Je n’ai pas du tout confiance en moi. Monter sur scène, défiler en talons hauts dans des tenues classes, ça me faisait peur. Le pire, c’était parler devant tout le monde. Surtout à Miss Lot devant toute ma famille. J’étais super-sereine mais quand j’ai vu ma famille, j’ai paniqué, tremblé. J’ai un peu perdu le contrôle. Mais c’est passé après le premier défilé. J’aime me faire pomponner, rencontrer de nouvelles personnes.
D’ou te vient cette volonté?
J’ai fait 8 ans d’équitation. Il n’y a que toi et l’animal. Il faut garder son contrôle mais aussi maîtriser le cheval. Ça fait maintenant 5 ans que je fais du rugby. Je fais une pause jusqu’à Miss Midi-Pyrénées (éclat de rires). Depuis que je suis toute petite, je n’abandonne jamais, j’essaye de tout donner et d’aller au bout de ce que je fais. C’est la même chose pour les élections de Miss.
Comment abordes-tu l’élection de Miss Midi-Pyrénées à Mazamet?
Je vais rester moi-même. Toujours avec cette détermination de faire du mieux que je peux. Il va falloir que je gère mon stress. On a des formations dédiées à gérer son stress, ça va m’aider. Il me tarde. Rien que de voir les Miss France, ça va me faire bizarre. Les côtoyer, ce n’est pas rien.
Comment vas-tu te préparer?
Je vais prendre soin de moi. C’est la première fois que je vais prendre autant soin de moi (rires). Je fais les choses un peu comme je veux. Là, je fais quelques petits achats, il faut que je sois au top. Je vais courir, je fais un peu de muscu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s