Interview : Sabrina TURLAN, Miss Aveyron 2018 : « Je ne me prends pas la tête »

Elue samedi soir Miss Aveyron 2018 à Capdenac-Gare, Sabrina TURLAN a tiré quelques larmes à sa grand-mère. La jeune femme aux yeux clairs était d’ailleurs soutenue par une forte colonie d’amis et de membres de sa famille. Celle qui aimerait venir s’installer dans sa région une fois son diplôme de pharmacienne obtenu a fait l’unanimité. Ce sont Aurore KICHENIN, première dauphine de Miss France en 2016 et dauphine de Miss Monde 2016 et Anaïs DUFILLO, Miss Midi-Pyrénées 2017, qui lui ont remis l’écharpe. Depuis samedi soir, le sourire n’a pas quitté le visage de la jeune aveyronnaise. Rencontre.

Peux-tu te présenter ?
J’ai 22 ans, je suis originaire d’Espalion, dans le Nord Aveyron, je suis née à Rodez et je vis toujours à Espalion. Je suis en 5e année de pharmacie à Toulouse. Et je suis fille unique.

Quelles sont tes sensations depuis ton élection de samedi soir ?
Je suis encore surprise. Ce sont mes amis et ma famille qui m’ont inscrite à l’élection un mois avant. Je ne m’y attendais pas du tout. Je suis un peu chamboulée car je ne m’attendais pas à être élue. Mais c’est très agréable et très sympa de représenter son département. Pour l’instant, je suis toujours en phase de découverte. 

Pourquoi as-tu relevé le défi de te présenter ?
Au départ, c’est un peu un rêve de petite fille de ma maman qui as toujours suivi les élections, le monde des Miss. Moi, je suivais l’élection de Miss France mais sans jamais penser me présenter. Mes amis croyaient vraiment en moi et me disaient que j’avais mes chances. Du coup, je me suis dit pourquoi pas. 

Comment s’est passée la journée de l’élection ?
J’ai trouvé ça super sympa. Il y a avait une belle ambiance avec toutes les candidates et avec les anciennes Miss présentes. C’était très convivial. C’était sympa de découvrir ce monde, apprendre une petite chorégraphie pour le défilé, essayer nos tenues… 

Qu’est ce qui t’as fait le plus peur ?
Je n’ai pas l’habitude de défiler. J’étais très angoissée de défiler en robe de soirée et en maillot de bain devant toute la foule. De parler, c’était aussi une appréhension. Mais les anciennes Miss nous ont mises à l’aise et nous ont donné confiance. 

Comment tu vas gérer les prochains mois jusqu’à l’élection régionale à Mazamet le 5 octobre prochain ?
Maintenant que je suis lancée dans l’aventure, je vais jouer le jeu à fond.  J’ai envie de profiter de ce titre et d’avancer avec. Je ne me prends pas la tête, je verrai au jour le jour ce qui se passera.

Parles-nous de toi, de tes passions…
Je fais du basket universitaire à la Fac de Toulouse. Je suis quelqu’un qui aime bien faire des balades, faire des randonnées. J’aime bien la nature, découvrir de nouveaux paysages. Je suis quelqu’un d’extérieur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s