En route pour Miss France, Ep. 1 : Joyeux anniversaire Anaïs !

Anaïs Dufillo fête aujourd’hui ses 19 ans. La Gersoise va s’en souvenir. Depuis le 6 octobre dernier et son élection comme Miss Midi-Pyrénées 2017 à Bruguières, la jeune femme a vu son quotidien totalement bouleversé.

Un véritable tourbillon.- « Je n’arrête pas, c’est incroyable. » Première dauphine de Miss Gers l’an dernier, elle n’avait pas décidé de se représenter. Mais Karine Daries, la représentante départementale gersoise, la pousse à revenir sur sa décision. Deux élections plus loin, voilà Anaïs prise dans un véritable tourbillon. « Avant, ma vie était très, très calme. Là, je suis sollicitée de partout. Ça me fait bizarre mais aussi très plaisir. » Depuis son élection régionale, elle enchaîne les interviews, les émissions de télé ou de radio. Stressée ? « Non, pas du tout. Je n’ai pas peur. Je vis toute cette aventure en me disant que c’est une expérience enrichissante qui ne peut que me servir. »

De superbes rencontres.- Séances photos, parler en public, à des journalistes, Anaïs découvre la vie d’une Miss. Et ça lui plaît. Les yeux grands ouverts, elle profite de chaque moment. À Bruguières, elle regrette de ne pas avoir eu trop le temps de discuter avec Alicia Aylies, Miss France en titre. Elle s’est rattrapée le week-end dernier. À l’occasion de l’inauguration du Coupes Couleurs Salons à Saverdun, Miss Midi-Pyrénées n’a pas caché sa joie de rencontrer Aurore Kichenin, première dauphine de Miss France et représentante française au concours de Miss World qui commence ce mercredi. « Grâce à mon écharpe, je fais de superbes rencontres. Aurore est une de celles-là. J’ai vraiment pris le temps de parler avec elle, de lui demander des conseils sur l’élection de Miss France. Elle m’a dit de ne pas paniquer. C’est une perle. Elle a tout. »

« Cette écharpe est une fierté ».- Anaïs est avide d’apprendre. « Je prends plaisir à tout découvrir et apprendre. ça me plaît, vraiment. Porter cette écharpe est une fierté. Je prends tout ce qu’il y a à prendre. » Pour fêter son anniversaire, Anaïs devrait souffler un peu en passant quelques jours à Londres. « J’y perfectionnerai mon anglais. Ce sera une bonne chose avant de m’envoler pour Los Angeles. »

Oui, c’est sûr, Anaïs Dufillo va se souvenir de ses 19 ans et une fois de plus, de l’ensemble du Comité :

nous te souhaitons le plus magnifique des anniversaires !

Pour l’occasion, nous sommes heureux de vous proposer une nouvelle série de photos officielles, dans l’objectif d’Alain BOÜAULT, sous les doigts de fées de de Cécile PUJOL (coiffure l’Authie) et de Karine DARIES pour le make up !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s